Breaking News
Home / Actualités / ‘Haïti-Politique: Fête du Drapeau, Jovenel Moïse offre une “démocratie à la Jovenel “, à ses adversaires politiques

‘Haïti-Politique: Fête du Drapeau, Jovenel Moïse offre une “démocratie à la Jovenel “, à ses adversaires politiques

La deuxième étape de la journée du 18 mai, est marquée par une représentation culturelle, de la troupe de danse du Bureau National d’Ethnologie, avec tambours, Asòtor et Ason. A tout de suite suivi le discours du Président de la Conférence des Recteurs et Présidents d’Universités Haïtiennes (CORPUHA), Dr Jean Robert Charles, qui a vanté les prouesses de nos ancêtres invitant le Chef de l’Etat à s’asseoir avec ses adversaires politiques à l’instar de Charles de Gaulle et le chancelier allemand Konrad Adenauer, le 14 septembre 1958 à Colombey-les-Deux-Églises, et l’exemple de l’ancien Président Sud-africain, Nelson Mandela et Frédérik De Klerk.
Jean Robert Charles en a profité pour demander au Président Moïse la mise en application du décret relatif au Conseil de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique de l’ANESRS, et la création d’une Ecole nationale doctorale.
Le Premier citoyen de la Nation a rappelé que la fête du drapeau, est une date chère à tous les Haïtiens. Une date  symbolisant notre fierté et notre identité de peuple. Jovenel Moïse a souligné pour ses adversaires politiques, qu’il est venu le temps de se rassembler autour d’une table pour discuter sur le devenir de la Nation au lieu de s’éterniser dans cette querelle de chapelle qui retarde le développement du pays.
” Travaillons tous contre le kidnapping, le chômage, l’insécurité, la fraude fiscale et l’injustice sociale. Luttons pour faciliter l’accès au crédit à tous sans discrimination aucune” a martèlé le Président, vêtu de blanc et cravate noire  derrière son pupitre en bois.
Le président dit ne pas comprendre comment les politiciens fonctionnent en Haïti, en le rencontrant au beau milieu de la nuit et au réveil, s’étonne de voir, qu’ils tiennent un autre langage au journal “premye okazyon” de Radio Caraïbes”. Jovenel Moïse déplore la manière de faire de la politique dans ce pays.
Dans son discours du 18 mai 2021, l’évasion fiscale et la fraude, ont dominé une bonne partie de son allocution en créole, invitant les institutions publiques appelées à collecter les taxes, à faire leur travail sans état d’âme pour alimenter le trésor public, afin d’augmenter les recettes publiques, encourage le Président Moise.
L’Exécutif ne persécute pas ses adversaires politiques, c’est une démocratie à la Jovenel “que je prescrits à tous. On dit tout ce qu’on veut de moi révèle le Président qui célèbre sa dernière fête du drapeau au terme de son mandat.
Concernant son projet de référendum constitutionnel, le locataire du Palais national, lance une sévère mise en garde contre tous ceux qui auraient l’intention de gâcher cette journée fixée au 27 juin.
” Je ne serai pas candidat aux prochaines élections. Je veux comme tous les autres citoyens, mettre le pays sur la voie du changement véritablement “, a déclaré le président invitant encore une fois les forces politiques du pays au dialogue, pour une solution commune.

Rappelons que très tôt de ce 18 mai, le Président de la République, Jovenel Moïse accompagné de la première Dame, Mme Martine Moïse, le Premier ministre aï, Dr Claude Joseph, le Président de la Cour de Cassation, Me René Sylvestre, le Ministre de la Culture et de la Communication, M.Pradel Henriquez, le Commandant en chef des FAD’H, Jodel Lessage et le DG aï de la PNH, Léon Charles, a déposé, une gerbe de fleurs à l’autel de la patrie, non loin du Palais national.

About mrsimeon

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*