Breaking News
Home / Actualités / L’opposition parle de passation de pouvoir, Rosny Desroches met en garde !

L’opposition parle de passation de pouvoir, Rosny Desroches met en garde !

Le professeur Rosny Desroches salue la mise sur pied par l’opposition radicale d’une commission de facilitation de la passation du pouvoir. Toutefois, le directeur exécutif de l’Initiative de la Société Civile regrette que les opposants farouches à l’administration en place aient pris l’initiative de manière unilatérale, en faisant fi de Jovenel Moïse dont ils réclament la démission.

“Je pense que c’est une bonne chose que l’opposition se structure”, affirme l’éducateur qui reconnaît que la crise aiguë à laquelle le pays est confronté nécessite pour être résorbée l’apport des opposants.

En ce qui concerne les termes de référence de la commission qui a pour mission de désigner un juge à la Cour de cassation comme président de la République et un membre de la société comme Premier ministre, le professeur Desroches regrette que l’opposition soit allée trop vite en besogne.

“Je pense que les opposants ont mis la charrue avant les bœufs’’, critique l’ancien ministre de l’éducation nationale.

Selon le dirigeant de l’ISC, la mise en place d’une transition doit découler d’un dialogue entre le président de la République, les membres de l’opposition et la Communauté internationale.

“L’international a son mot à dire si l’on doit arriver à une transition. Quelle que soit la nature du gouvernement s’il n’a pas l’approbation des acteurs internationaux, il n’aura pas tous les moyens de sa politique’’, précise le responsable de l’Initiative de la Société Civile.

Vu l’état actuel des choses, Rosny Desroches estime nécessaire que Jovenel Moïse mette son mandat sur la table des négociations.

About mrsimeon

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*