Breaking News
Home / Actualités / Joseph Jouthe démissionne, Claude Joseph devient Premier ministre ad interim

Joseph Jouthe démissionne, Claude Joseph devient Premier ministre ad interim

Comme un pavé dans la mare, le Premier ministre Joseph Jouthe a annoncé, dans la nuit du mardi 13 au mercredi 14 avril, sur son compte Twitter, sa démission à la tête du gouvernement. Une heure plus tard, le président Jovenel Moïse a fait savoir qu’il acceptait sa démission et qu’il a nommé le ministre des Affaires étrangères, Claude Joseph, Premier ministre provisoire.

« La démission du gouvernement, que j’ai acceptée, permettra d’adresser le problème criant de l’insécurité et poursuivre les discussions en vue de dégager le consensus nécessaire à la stabilité politique et institutionnelle de notre pays. Le ministre Claude Joseph est nommé PM a.i », a rapidement réagi le président Jovenel Moïse sur son compte Twitter.

Avec la nomination de Claude Joseph, Jovenel Moïse est à son sixième Premier ministre nommé. En pleine séance d’interpellation le samedi 14 juillet 2018, Jack Guy Lafontant, le premier Premier ministre de Jovenel Moïse,  avait annoncé avoir remis sa démission au président de la République avant de se rendre au Parlement. Le chef de l’Etat avait accepté sa démission avant de le remplacer par Jean-Henry Céant.

L’arrêté nommant le notaire Jean Henry Céant au poste de Premier ministre du pays a été publié dans le journal officiel Le Moniteur le lundi 6 août 2018. Jean-Henry Céant avait eu une relation compliquée avec Jovenel Moïse et a été remplacé par son ministre de la Culture et de la Communication, Jean-Michel Lapin, le 21 mars 2019.

« Je viens de lire dans le journal Le Moniteur du 21 mars 2019 la nomination de Monsieur Jean Michel Lapin comme Premier ministre a.i. pour liquider les affaires courantes. J’en ai pris acte. Pour éviter au pays, qui a tant besoin de paix, un imbroglio constitutionnel, j’ai l’avantage de vous donner ma démission comme Premier ministre », pouvait-on lire dans la lettre de Jean-Henry Céant envoyée au chef de l’État.

Jean-Michel Lapin a échoué à trois reprises à faire ratifier sa déclaration de politique générale par le Sénat haïtien avant de présenter sa démission le 22 juillet 2019. Avant d’être nommé formellement Premier ministre, depuis le 21 mars 2019, Jean-Michel Lapin occupait le poste de Premier ministre par intérim en remplacement de Jean-Henry Céant, démis de ses fonctions suite à un vote de censure de la Chambre des députés.

C’est Fritz William Michel, un haut fonctionnaire pressenti pour être ministre de la Planification et de la Coopération externe du gouvernement de Jean-Michel Lapin, que le président Jovenel Moïse a choisi pour devenir son quatrième Premier ministre en remplacement de Jean-Michel Lapin.

La déclaration de la politique générale du Premier ministre nommé Fritz William Michel a reçu le mardi 3 septembre 2019 un vote favorable à la Chambre des députés avec 76 pour, 0 contre et 3 abstentions. Cependant, parce qu’il n’avait jamais pu passer le cap du Sénat, il n’aura jamais été installé Premier ministre.

Jean-Michel Lapin est donc resté Premier ministre en dépit de sa démission le 22 juillet 2019 ce jusqu’à la nomination de Joseph Jouthe le 2 mars 2020.

Dans un tweet publié tôt le lundi 2 mars 2020, le président de la République avait annoncé la nomination du ministre a.i. de l’Economie et de Finances Joseph Jouthe comme nouveau Premier ministre. Cette nomination survenait en dehors des normes constitutionnelles, car le Parlement qui devait être consulté et qui doit approuver la déclaration de politique générale de tout Premier ministre était caduc depuis le deuxième lundi de janvier 2020.

Joseph Jouthe est à son tour remplacé ce mercredi 14 avril 2021 par son ministre des Affaires étrangères, Claude Joseph, qui devient le nouveau premier ministre ad interim, et un de plus qui ne sera ratifié par aucun Parlement.

About mrsimeon

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*