Breaking News
Home / Sport / Le conseiller politique du président de la République, Guichard Doré, a pris la défense de Jovenel Moïse, garant de la bonne marche des institutions, qui n’a pas su faciliter, en 2019, l’organisation de nouvelles élections pour constituer la 51e législature, renouveler le tiers du Sénat et doter les municipalités de nouveaux maires. “Je rejette toute responsabilité de la Présidence dans la non-tenue des élections”, a déclaré haut et fort M. Doré lors d’une interview accordée à des journalistes, ce mercredi. Pour corroborer sa déclaration, Guichard Doré a rappelé que l’Exécutif a acheminé, depuis plus d’un an, le projet de loi électorale au Parlement qui n’en a pas fait une priorité alors que le Palais législatif était constitué en grande partie d’alliés et des élus PHTK. Répondant à la question du nombre effectif de sénateurs devant partir le lundi 13 janvier 2020, le conseiller politique de Jovenel Moïse s’est refusé à donner son opinion.

Le conseiller politique du président de la République, Guichard Doré, a pris la défense de Jovenel Moïse, garant de la bonne marche des institutions, qui n’a pas su faciliter, en 2019, l’organisation de nouvelles élections pour constituer la 51e législature, renouveler le tiers du Sénat et doter les municipalités de nouveaux maires. “Je rejette toute responsabilité de la Présidence dans la non-tenue des élections”, a déclaré haut et fort M. Doré lors d’une interview accordée à des journalistes, ce mercredi. Pour corroborer sa déclaration, Guichard Doré a rappelé que l’Exécutif a acheminé, depuis plus d’un an, le projet de loi électorale au Parlement qui n’en a pas fait une priorité alors que le Palais législatif était constitué en grande partie d’alliés et des élus PHTK. Répondant à la question du nombre effectif de sénateurs devant partir le lundi 13 janvier 2020, le conseiller politique de Jovenel Moïse s’est refusé à donner son opinion.

La fédération haïtienne de football n’a pas renouvelé le contrat du sélectionneur français Marc Collat arrivé à terme il y a quelques semaines. Cependant, les dirigeants n’ont pas encore annoncé le nouveau remplaçant à la tête de la sélection masculine senior.
Si les Grenadiers ont terminé l’année 2019 dans le top 100,  la FHF quant à elle, a décidé de ne pas continuer avec le français aux commandes. Pour une 2eme fois,  l’aventure de Marc Collat arrive à sa fin.
Lors d’une interview accordée à un journal,  l’homme de 69 ans n’a pas hésité à mettre en doute la compétence des entraîneurs haïtiens qui, selon lui, méritent d’être recyclé et de se former. Est-ce la raison pour laquelle, les responsables de l’instance  du football local évitent de publier le nom du nouveau remplaçant ou cherchent-ils d’autres étrangers pour prendre les commandes de cette équipe nationale?
L’année 2020 vient de commencer et les fans du ballon rond attendent impatiemment le nom du nouveau leader des Grenadiers pour poursuivre l’aventure.
Rappelons que Haïti a terminé l’année 2019 à la 86e place dans le classement FIFA et 10e pour la zone Concacaf, malheureusement relégué en Ligue B.

About mrsimeon

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*